3 spécialités provençales à découvrir de toute urgence

par Pascale
0 commentaire

Vous avez décidé de passer vos prochaines vacances en Provence. Cette région vous tient particulièrement à cœur car vous aviez l’habitude d’y aller l’été avec vos parents lorsque vous étiez plus jeune. A votre tour, vous avez envie de la faire découvrir à vos enfants. La Provence est l’une des plus régions de France. Ce n’est d’ailleurs par pour rien si des millions de touristes s’y pressent chaque année. Dans cet article, nous allons passer en revue les plus belles spécialités culinaires de la région.

Où séjourner en Provence ?

Avant de parler de la gastronomie provençale, il est important de savoir où vous allez séjourner durant votre voyage dans le sud est de la France. Pour cela, rendez-vous sur le site chambre-hotes-var.com où vous allez trouver la liste des meilleurs hébergements touristiques village par village. Vous n’aurez plus qu’à choisir entre la côte d’Azur et la Haut Var suivant que vous voulez être près de la mer Méditerranée ou un peu en arrière dans les terres.

L’aïoli

Vous n’avez sûrement jamais entendu parler de l’aïoli. Pourtant, quand vous y aurez goûté, vous ne pourrez plus vous en passer. Ce plat typique de la Provence est vraiment délicieux. Il s’agit d’une mayonnaise à base d’ail que l’on mange avec du cabillaud, un œuf dur et des légumes (pomme de terre, haricots verts, etc…). Certains le mangent même avec moules.

Le vrai aïoli est un plat de caractère. Cela a vraiment du goût, celui du bon ail de Provence. Certaines personnes trouvent cela trop fort. D’autres adorent. C’est un plat très naturel puisque la mayonnaise se prépare avec de l’ail et de l’huile d’olive. Les anciens préparaient ce plat dans un mortier à la force du poignet. Aujourd’hui, un fouet aide à alléger le travail de préparation.

Le calisson d’Aix

S’il est bien une friandise que vous voudrez absolument rapporter dans vos bagages, c’est le calisson d’Aix en Provence. On le trouve dans toutes les pâtisseries de la région. Privilégiez la version artisanale, fabriquée en petites quantités, à partir de produits nobles. Le calisson est une spécialité qui date de plusieurs siècles en arrière. Elle est conçue à base de poudre d’amande et de melon confit. On y ajoute également de la fleur d’oranger. Le tout donne une sucrerie au goût délicat avec une texture assez fondante sans être molle. C’est à la fois très original et addictif.

La brouillade à la truffe

Ce plat est un plat d’exception. La truffe noire de Provence est un champignon qui pousse sur les racines du chêne. Il faut un chien truffier pour les trouver. Du fait de sa rareté, le prix de la truffe noire est particulièrement élevé. Sur les marchés aux truffes, elle se négocie entre 500 et 1.000 € du kilo. Comme elle est très parfumante, vous n’aurez pas besoin d’en mettre beaucoup dans votre préparation. Quelques grammes suffiront à parfumer les œufs et donner à votre brouillade un goût inimitable. C’est certainement la recette la plus simple qui soit mais aussi une des plus délicieuses.

You may also like

Leave a Comment